Le Grand toboggan

Itinérance littéraire…

Epilogue!

Les combats redoublent de violence. Le feu, le sang, la mitraille, l’odeur de poudre, la fumée et les cris de cendre éclaboussent notre ciel de guerre. Le Géant poursuit son ascension vers la faille; il décrit de grands cercles. Au centre, la Jeune fille de la mer effectue des petits cercles pour une montée rapide. Deux vitesses, réglées sur deux distances, les maintiennent à bonne hauteur. Une ascension à deux cœurs qui battent l’un pour l’autre. “Regarde, tout en bas le long de la côte, le grand toboggan…” “Mon père gît ici-bas. J’ai vu son rocher peint: c’est une âme coccinelle… Te l’avais-je dit?” “Oh… vois-tu l’aurore boréale? Elle s’embrase… vers l’orifice du Cône.” “Je suis au bout du chemin, souffle-t-elle… Je vais manquer d’oxygène; mon altimètre affiche 8 888 mètres. Je dois te quitter, bonne route à toi que j’aime au-delà des astres; j’attendrai ton retour… Reviens-moi mon amour…

Vous y rencontrerez

Le Nouveau croque-mort : personnage mystère qui succède au Pirate noir et que vous découvrirez à la lecture du roman “Le Cône de nacre”.

Points gagnés : 1568

Tirez une carte… Et gagnez la partie!

%d